Propos autour du Critérium de l'Ubaye…..
Par J-Pierre Aschieri, le 11/06/2004


Lors des tous premiers Critériums de l'Ubaye, certains criaient "au fou" ! A l'époque, la descente du Fier était la compétition de référence, et il est vrai qu'il fallait, peut-être, un brin de folie, ou tout au moins une certaine audace, pour larguer 80 nageurs dans Martinet-Lauzet en crue à 2.20 m …
Depuis, les épreuves de ce type se sont banalisées et sont rentrées dans la norme, conformes, désormais, au règlement CN.Nev.
Aujourd'hui, de nouveau, la rumeur grandit autour du critérium du 27 juin car je sollicite, dans un effort de prévention, que les nageurs engagés soient du niveau "flotteur d'argent" (j'insiste sur le mot niveau car, en aucun cas, nous demandons la détention du brevet mais, simplement, sur une capacité technique attestée, ponctuellement pour cette épreuve, par un cadre).
Mais, quel moniteur ou responsable de Club prendrait le risque de lâcher, en solo, un flotteur de bronze dans un parcours de cette difficulté ?
Hors, c'est ce que font, indirectement, les organisateurs des compétitions actuelles !
Je ne cherche pas à poser une entrave à la participation du plus grand nombre à nos compétitions, bien au contraire. Je souhaite, seulement, induire une prise de conscience de la part de tous qui conduira à officialiser cette démarche sécuritaire; laquelle est, appliquée, de façon tacite lors de la plupart des compétitions.
J'espère, seulement, que la vague soulevée, une fois encore, par le critérium de l'Ubaye nous portera, comme par le passé, à faire évoluer notre règlement "Compétition".
Dans l'attente de vous retrouver, nombreux, le 27 Juin, je rends hommage au Critérium du Fier, vénérable ancêtre de toutes nos compétitions.

JP Aschieri