Visiteurs : 958342
20 connectés
  Mon espace membre  


RETOUR AUX SOURCES ...

L'action de nager dans les rivières et de descendre un torrent à la nage n'est pas une nouveauté : Certains guerriers antiques firent cette action de nager à l'aide de vessie animales gonflées d'air ; puis vinrent les indiens.

La Nage en Eau Vive, devenue aujourd'hui une activité de loisir et de sport, n'est autre que l'exploitation d'un mode de déplacement ancestral ayant inexorablement évolué.

Depuis de nombreuses contrées des hommes avaient donc déjà colonisés les eaux vives et les eaux blanches pour subsister. La nage en Eau Vive n'était pas encore devenue un sport, elle servait seulement à répondre à quelques besoins.

Les premières images proviennet d'un film appelé les "coulisses de l'exploit" de l'O.R.T.F. en 1964 montrant la descente du Tarn.

Le premier véritable exploit de NEV est certainement la descente hivernale de la Frazer (au Canada avec du gros volume) effectué par Louis Lourmais à la fin des année 60.

Après les quelques exploits isolés de précurseurs aventuriers, la nage en eau vive, telle que nous la connaissons, est née en FRANCE au milieu des années 1970. A cette époque des nageurs descendaient les torrents équipés de palmes, de combinaisons et pour se protéger prenaient appui sur des chambres à air de voiture.

Le torrent de référence s'appelait alors le FIER et réunissait tous les ans l'ensemble des compétiteurs Français.

Le véritable lancement de l'activité, donc de la discipline sportive, provient de l'invention de Claude PUCH technicien des Ponts et Chaussées de Paris qui bouleversa le cours de l'histoire de la Nage en Eau Vive, (Flotteur nommé "hydrospeed" apparu en 1978). C'est grâce à cette formidable invention permettant d'avoir une protection (par-coup), ajouté à un système de flottaison, que l'acharnement de quelques plongeurs du LCPC, du CIPSM Montmorency et du foyer Lyonnais permis l'essor de l'activité.

Quelques dates :

1981
Création de l'Association Française de Nage et Navigation en Eau Vive (AFNEV).
1985
L'AFNEV se transforme en Fédération (FFNEV).
1986
  • 2 Fédérations reventiquent l'activité ( FFESSM et FFCK).
  • La FFESSM crée la Commission Nationale de Nage en Eau Vive.
1987
La FNEV rentre en contact officiel avec la FFCK.
1990
La discipline NEV revient à la Fédération de Canoë Kayak (FFCK).
1991
La FFNEV disparaît car elle n'a plus raison d'être, elle devient commission NEV de la FFCK.

En commémoration, l'année 2003 a été marqué par l'organisation d'une Rétro NEV lors du week-end du Championnat de France de descente sur les Dranses. L'objectif ayant été atteint car certains nageurs se sont jeté à l'eau avec des chambres à air et des déguisements.


COMPETITION :

La première compétition eu lieu sur le Fier le 1er Avril 1979, regroupant environ 15 nageurs avec un équipement de fortune.

Il faut attendre 1986 avec le premier Critérium du Drac organisé par le NTA de Gap pour pouvoir parler de compétition.

Plus les années passent, plus les sites sont définis et différents ; ainsi que plusieurs formes de pratique compétitives virent le jour.

Le matériel s'est spécialisé et des règlements sportifs précis ont été élaborés. L'évolution de la qualité des rencontres entraine une spécificité des lieux de compétition (terrain d'action).

Le matériel de compétition évolue à grande vitesse, le leader incontesté est certainement le flotteur. Avant il était lourd et solide maintenant il est devenu léger et cassant avec des matériaux de notre temps (mousse avec des formes affinées avec peu de volume, une taille réduite permettant d'être très manoeuvriers et ultra léger (1,5 Kg en slalom). En descente les attentes sont différentes : un flotteur plus volumineux et très étravé.

Du côté des palmes, l'innovation est plus réduite : Les palmes plastiques ont laissé la place aux palmes en fibres de verre ou de carbonne déclivées.

Au niveau néoprène ou vêtement isothermique : Pour le slalom un matériel souple et fin est privilégié, permettant l'aisance du mouvement. Dans les descentes qui avoisine 10 Km dans les eaux fraîches, les nageurs sont équipés d'un vêtement épais, protecteur, plus ou moins rembouré aux cuisses et aux genou-tibia.

Pour l'entraînement physique, là aussi il y a eu une évolution seulement pour ceux qui veulent atteindre le haut niveau en compétition et ceux qui font de l'extrême.



audit et mesure d'audience visiteurs internet par
Page générée en 0.027 s | infos site & mentions légales